Torta caprese ou gâteau de l’île de Capri

La cuisine italienne a une place de choix dans mon cœur. Et lorsqu’une Vietnamienne est invitée chez une amie italienne excellente cuisinière et gourmet, avec une tablée d’amateurs de cuisine italienne, cela frise l’inconscience d’amener un dessert…italien ! Mais avec une torta caprese, je voulais conquérir l’estomac et le cœur des convives… Vol direct, septième ciel !

La torta (=gâteau) caprese (=de l’île de Capri) est de loin mon gâteau au chocolat préféré. Cela faisait un moment que je lorgnais sur la recette trouvée et proposée par mon amie de blog, Graziella de L’Italie dans ma cuisine, une de mes sources italiennes !  Mais connaissant la « légèreté » du gâteau (250 g de beurre!) et mon addiction pour la torta caprese, je me suis abstenue de tester cette version. L’occasion était trop belle pour réaliser cette merveilleuse douceur pour le dîner de mon amie Alessandra.

Allora qu’est-ce que cette torta caprese a de si spécial ? C’est un gâteau sans farine, à base d’amandes, de chocolat, de beurre et de sucre. Son goût marie les amandes délicatement grillées à la finesse d’un chocolat corsé, sa texture légère, indécemment moelleuse, réserve de petites surprises gourmandes avec la présence de quelques morceaux d’amandes grossièrement hachés. Ce gâteau est simplement sublime et diaboliquement irrésistible.

Sur l’origine de ce gâteau, c’est assez flou. Une légende dit que dans les années vingt le pâtissier Carmine di Fiori aurait oublié de mettre de la farine dans son gâteau commandé par trois malfaiteurs américains, venus en Italie pour acheter des stocks de guêtres pour le compte d’Al Capone, et que cela leur avait tellement plu qu’ils lui auraient demandé la recette… Mais en réalité, sur l’ìle de Capri, personne ne connaît cette histoire, lit-on dans l’interview de Lello Sorrentino (article ici en anglais, Tales of a dolce born by mistake in a corner of Paradise).  Plusieurs versions existent allant des origines autrichiennes par des héritières du peintre August Weber, à la pension Weber, à celle d’un pâtissier du nom de Capochiella (selon Claudio Novelli, auteur d’un ouvrage sur la cuisine de Capri) qui aurait de fatigue, confondu le cacao en poudre avec la farine, se serait endormi, puis réveillé par l’odeur alléchante de son gâteau au chocolat et aux amandes, se retrouvait avec un délicieux gâteau sans farine ! Que croire ? Quoi qu’il en soit, toutes les versions convergent vers un point, ce gâteau est le résultat d’un oubli de farine et nous, gourmands, sommes bien reconnaissants de ce heureux hasard.

Pour 8 personnes. Préparation : 40 minutes. Cuisson : 1 heure. Moule à manqué de 28 cm.

Ingrédients :

  • 200 g d’amandes entières mondées
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 250 g de beurre mou
  • 200 g de sucre en poudre
  • 250 g de chocolat noir (min. 64% de cacao)
  • 5 œufs moyens ou gros
  • 1 bonne pincée de sel
  • Sucre glace

Préparation :

  • Préchauffer le four à 200°C (Th. 6/7). Faire dorer les amandes entières mondées sur la plaque à pâtisserie pendant 5 à 10 minutes suivant la puissance du four. Surveiller les amandes pour qu’elles soient juste dorées. Laisser refroidir dans une assiette. Hacher grossièrement au mixer. Il faut qu’il reste des petits bouts d’amandes.

  • Dans une poêle, faire dorer à sec l’amande en poudre pendant 5 ou 10 minutes à feu moyen. Dès que la poudre devient légèrement dorée, arrêter le feu, transvaser dans un récipient pour refroidir.
  • Faire fondre le chocolat noir au bain-marie. Séparer les jaunes et les blancs d’œufs.
  • Dans un grand récipient, battre le beurre mou et le sucre jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Incorporer les jaunes d’œufs et bien mélanger.
  • Ajouter le chocolat fondu et les amandes à la préparation, bien mélanger.

  • Monter les blancs en neige avec une bonne pincée de sel. Ajouter à la préparation par petites portions en mélangeant délicatement.

  • Beurrer un moule à manqué. Verser la préparation dans le moule. Enfourner à mi-hauteur et laisser cuire pendant 1 heure à 170°C à chaleur tournante (température valable pour mon four). Au bout de 50 minutes, vérifier la cuisson du gâteau. Suivant la puissance du four, le gâteau sera assez cuit ou pas. La croûte du gâteau doit être ferme et l’intérieur moelleux.

  • Lorsque la torta caprese a refroidi, saupoudrer de sucre glace. Le lendemain il est tout aussi exquis si ce n’est même meilleur !

Bonne dégustation et bon week end à toutes et à tous !

31 réflexions au sujet de « Torta caprese ou gâteau de l’île de Capri »

  1. Cette recette excite bougrement ma curiosité! Je vais illico presto acheter les éléments qui me manquent et c’est sur cette après-midi je passe à l’action.
    Cela fait bien longtemps que je n’ai trouvé une recette de gâteau au chocolat originale!Ras le bol des mille et une version de fondant!Merci infiniment pour ce cadeau.

    • Chère Maryanik,
      Merci de votre gentil commentaire et de votre enthousiasme qui fait si plaisir !
      Je suis comme vous… Ras-le-bol des fondants, des coulants et des moelleux mi-cuits… J’aime la texture, la tenue, la matière…
      Et ce gâteau est superbe, léger (malgré le beurre) et aéré. Le goût est sublime grâce à ces exquises amandes grillées.
      J’espère que ce gâteau a été à la hauteur de vos attentes… Tenez-moi au courant.

  2. Quel plaisir de te lire une fois de plus ma chère Tâm! Tu fais honneur à Capri et à toute l’Italie avec ce dessert et l’histoire qui l’accompagne, et tes mots sont toujours plus justes et poétiques que quiconque, tu sais que depuis que je te connais j’AIME te lire <3 <3 <3 Moi en tous les cas, je suis à chaque fois honorée que tu puises sur mon blog, je t'envoie mille baci du fin fond du talon 😉

    • Quel bonheur de recevoir un si gentil mot, ma chère Graziella ! C’est la version que tu as trouvée et proposée sur ton blog, et je ne te remercierai jamais assez de l’avoir partagée si généreusement avec nous tous. Comme tu le sais, L’Italie dans ma cuisine est ma bible italienne, mon rayon de soleil dans la Kitchenette ! <3 Merci de tes mots si chaleureux qui me font chaud au coeur. Baci de Paname au talon de la botte ! 🙂

    • Comme tu y vas, chère Sécotine ! Peur ? Mais non, si tu y goûtes, tu comprendras mon coup de coeur pour ce gâteau. D’abord, il n’est pas fondant… Car fondant = écoeurant. Non, ce gâteau est léger, aéré, moelleux tout en ayant de la tenue ! Voilà son côté exceptionnel ! 😉 Goûte et tu me diras « Ouh la… il est divin! » ^_^

    • Merci Emmanuelle, c’est adorable ! Toi aussi, tu as testé ma torta caprese en vrai… et donc ton avis m’est très précieux! Merci pour ton pain au levain exquis qui a encore fait notre bonheur le lendemain de nos agapes communes… A bientôt.

  3. Oh My God ! Je vais enfin pouvoir varier ma recette de gâteau au chocolat ! Merci Minh Tam !! Ta recette va sûrement même dépasser ma recette habituelle dans le coeur de mes petits gourmands. Résultat des courses au prochain numéro 😉

    • Diable, on ne peut pas résister à ce gâteau, mais aucun ne dépassera ta recette dans le coeur de tes petits gourmands… La cuisine de maman est toujours la meilleure ! J’attends le résultat de tes courses alors… 😉 Je salive déjà…

  4. Hello Mihn Tam
    Je viens de trouver une recette presque équivalente à quelques proportions près dans mon livre de cuisine « La cuisine de Goldenberg ». Elle est répertoriée à gâteau de Pessah/Pâque au chocolat d’Alsace ! Quelle histoire se cache derrière cette recette ? Intriguant non ?
    Des bises

  5. Je poursuis… Cela semble logique puisque sans farine et sans levure, la pâte ne monte pas. Ce qui est recherché dans la cuisine de tradition juive.

  6. bonjour ! je sors juste du four la torta caprese que j’ai fait cet aprem pour l’anniversaire de ma fille demain, merci pour cette recette ! je vous en donnerai des nouvelles !

    • Bonsoir ! Merci de votre visite et du gentil message. J’ai hâte de connaître votre avis sur la torta caprese ! J’espère que votre fille sera contente du gâteau. Et joyeux anniversaire à votre fille !

  7. Bonjour, je rate toujours mes gâteaux au chocolat et pourtant cette recette était parfaite pour moi!

    Merci beaucoup j’ai enfin pus régaler mes amis avec un super gâteau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *