Chouette les chouquettes !

Kitchenette de Miss Tâm Chouquettes

Tout le monde connaît les chouquettes. Ces petites boules de pâte à choux toutes dorées parsemées de graines de sucre qui trônent dans les boulangeries, près des viennoiseries, et qui nous tentent irrésistiblement à toute heure de la journée…

« Une baguette tradition s’il-vous-plaît! Oh puis mettez-moi 100 grammes de chouquettes aussi! » Cela vous rappelle quelque chose…?

Un jour, j’ai décidé d’assouvir mes tentations « chouquettesques » en confectionnant moi-même ces petites douceurs, ne plus devoir attendre quand l’envie me prend d’en dévorer ou simplement pouvoir faire plaisir à de petits estomacs gourmands à la maison.

D’alléchantes recherches de recettes aux multiples essais en cuisine, voici ma recette de chouquette revue et corrigée :

Pour 50-60 petites chouquettes. Préparation : 15mn. Cuisson : 25mn par fournée (x 3 fournées)

Ingrédients :

  • 130g de farine blanche
  • 25cl d’eau (1/4 litre)
  • 4 oeufs
  • 120g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 50g env. de graines de sucre

Préparation :

  • Préchauffer le four à 200°C (th.6 /7) à chaleur tournante.
  • Mettre dans une casserole (si possible à fond épais) les 25cl d’eau, le sel, le sucre et le beurre froid coupé en morceaux, puis chauffer sur feu vif tout en remuant. Au bouillon, retirer la casserole du feu.
  • D’un seul coup, ajouter la farine et mélanger vigoureusement avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte ait une consistance bien homogène et se décolle des parois de la casserole.
  • Remettre la casserole sur feu doux et bien mélanger la pâte pendant 1 à 2mn pour assécher la pâte.
  • Hors du feu, ajouter les œufs un à un, en mélangeant avec énergie jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse et molle.
  • Sur une plaque à pâtisserie chemisée de papier sulfurisé, faire des petites boules de pâte de la taille d’une noix avec espacement de 2cm entre chaque boule (ça gonfle!) soit avec une poche à douille pour les perfectionnistes bien équipé(e)s, soit à l’aide de deux cuillères à café pour ceux ou celles qui sont habiles des mains. Compter une vingtaine de boules par plaque.
  • Parsemer de perles de sucre à la main pour mieux maîtriser la quantité. Beaucoup de sucre va rouler sur la plaque. L’astuce consiste à prendre la plaque et la tourner en rond pour agglomérer le reste de perles de sucre autour des choux.
  • Enfourner à mi-hauteur à 200°C pendant 25mn. Les chouquettes doivent être bien dorer. Prolonger la cuisson de 5mn si nécessaire. Tout dépend du four.

Et voilà, le tour est joué! Une bonne odeur envahit la cuisine. Les chouquettes gonflent doucement, atteignent leur taille définitive, se parent d’une belle couleur dorée. Elles sont prêtes à la dégustation quelques minutes après la sortie du four. Attention, elles ne se conservent pas bien. Sinon, les réchauffer quelques minutes au four s’il en reste. Mais…entre nous, ces petites chouquettes se dévorent toujours à toute vitesse…

Variations des plaisirs :

  • A la place des perles de sucre, je mets parfois des pépites de chocolat ou de la poudre de pralines caramélisées.
  • Ou je rajoute 1 cuillère à soupe de cacao en poudre (de type Van Houten) pour faire des chouquettes au chocolat (ici).
  • On peut aussi fourrer les chouquettes de crème fouettée, mais il faut les manger immédiatement pour qu’elles ne ramollissent pas au contact de la crème.
  • On peut aussi ajouter un peu de cannelle dans la pâte à choux, ou des zestes râpés de citron. La gourmandise et l’imagination n’ont pas de limites…

Bon appétit les Gourmandes et les Gourmands !!!

Pour la petite histoire…

Source : par Frédéric Zégierman sur le site de Keldélice

La pâte à choux possède une origine assez ancienne. Au XVIe siècle, Popelini, un pâtissier italien qui faisait partie de la suite de Catherine de Médicis, exécutait un entremet très apprécié, le « popelin », à partir d’une pâte desséchée sur le feu, voisine de notre actuelle pâte à choux.
Celle-ci, longtemps appelée « pâte à chaud », sera perfectionnée par le pâtissier Avice, puis par son apprenti, un certain Antonin Carème (1784-1833), destiné à devenir le père fondateur de la haute gastronomie française.

Une réflexion au sujet de « Chouette les chouquettes ! »

  1. Ping : Chouquettes au chocolat et à la cannelle | La kitchenette de Miss TâmLa kitchenette de Miss Tâm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *